PARURE DE LA FEMME SALIHINA

Forum
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sourate 2 "La Vache" Exégèse Deuxième Partie

Aller en bas 
AuteurMessage
Oum khadija
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1174
Age : 31
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Sourate 2 "La Vache" Exégèse Deuxième Partie   Lun 8 Jan 2007 - 15:04

Sourate 2 "La Vache" Exégèse


44. Commanderez-vous aux gens de faire le bien, et vous oubliez vous-mêmes de le faire, alors que vous récitez le Livre? êtes-vous donc dépourvus de raison?

Allâh (تعالى) a dit : {ô vous qui avez cru ! Pourquoi dites-vous ce que vous ne faites pas ? C'est une grande abomination auprès d'Allâh que de dire ce que vous ne faites pas.} (61/2-3)

Ousâma Ibn Zayd (رضي الله عنه) a dit : "J'ai entendu dire le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) : "Le jour de la résurrection on fait venir l'homme pour le jeter dans le Feu. Ses intestins sortent de son anus et il tourne en les traînant après lui comme tourne l'âne autour d'un moulin. Les gens de l'enfer se rassemblent alors autour de lui et lui disent : "Ô untel! Qu'est-ce qui t'arrive? N'est-ce pas toi qui commandais le bien et interdisais le mal (sur terre)?"
Il dit : "Si, j'ordonnais en effet le bien mais sans le faire moi-même et j'interdisais le mal tout en le faisant"". (Al-Boukhâri, Mouslim)

54. Et [rappelez-vous], lorsque Moïse dit à son peuple : ‹Ô mon peuple, certes vous vous êtes fait du tort à vous-mêmes en prenant le Veau pour idole. Revenez donc à votre Créateur; puis, tuez donc les coupables vous- mêmes : ce serait mieux pour vous, auprès de votre Créateur›!... C'est ainsi qu'Il agréa votre repentir; car c'est Lui, certes, le Repentant et le Miséricordieux!

Ibn Abass (رضي الله عنهما) a dit : "Le repentir était que chacun d'entre eux doit tuer celui qui rencontre qu'il soit son fils ou son père, il tue avec son épée sans se soucier du nombre de personnes qu'il a tué". (An-Nassai et Ibn Abi Hatim)

74. Puis, et en dépit de tout cela, vos cœurs se sont endurcis; ils sont devenus comme des pierres ou même plus durs encore; car il y a des pierres d'où jaillissent les ruisseaux, d'autres se fendent pour qu'en surgisse l'eau, d'autres s'affaissent par crainte d'Allâh. Et Allâh n'est certainement jamais inattentif à ce que vous faites.

vos cœurs se sont endurcis; ils sont devenus comme des pierres ou même plus durs encore

Selon Ibn 'Omar (رضي الله عنهما), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "L'homme le plus éloigné d'Allâh est celui qui la le cœur dur". (At-Tirmidhi)

93. Et rappelez-vous, lorsque Nous avons pris l'engagement de vous, et brandi sur vous At-Tur (le Mont Sinaï) en vous disant : "Tenez ferme à ce que Nous vous avons donné, et écoutez!". Ils dirent : "Nous avons écouté et désobéi". Dans leur impiété, leurs cœurs étaient passionnément épris du Veau. Dis-[leur] : "Quelles mauvaises prescriptions ordonnées par votre foi, si vous êtes croyants".

Ils dirent : "Nous avons écouté et désobéi".

Abou Hourayra (رضي الله عنه) a dit : "Quand fut descendu sur le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) le verset suivant : {C'est a Allâh qu'appartient ce qui est dans les cieux et dans la Terre. Que vous montriez ce qui est en vous-mêmes ou que vous le cachiez, Allâh vous jugera là-dessus} (2/284), cela pesa lourdement aux compagnons du Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم). Ils se rendirent auprès de lui et s'accroupirent. Ils dirent : "Ô Messager d'Allâh! On nous a imposé des actions que nous sommes capables de faire : la prière, la guerre sainte, le jeûne et l'aumône. Voilà maintenant qu'on fait descendre sur toi un verset que nous ne pouvons supporter." le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) dit : "Voulez-vous donc dire comme ont dit les gens des deux Livres précédents : "Nous avons entendu et nous avons désobéi?" Mais dites plutôt : "Nous avons entendu et nous avons obéi, Ton absolution notre Seigneur! C'est vers Toi la destinée." (Mouslim)

102. Et ils suivirent ce que les diables racontent contre le règne de Soulayman. Alors que Soulayman n'a jamais été mécréant mais bien les diables : ils enseignent aux gens la magie ainsi que ce qui est descendu aux deux anges Harout et Marout, à Babylone; mais ceux-ci n'enseignaient rien à personne, qu'ils n'aient dit d'abord : "Nous ne sommes rien qu'une tentation : ne soit pas mécréant"; ils apprennent auprès d'eux ce qui sème la désunion entre l'homme et son épouse. Or ils ne sont capables de nuire à personne qu'avec la permission d'Allah. Et les gens apprennent ce qui leur nuit et ne leur est pas profitable. Et ils savent, très certainement, que celui qui acquiert [ce pouvoir] n'aura aucune part dans l'au-delà. Certes, quelle détestable marchandise pour laquelle ils ont vendu leurs âmes! Si seulement ils savaient !

ils apprennent auprès d'eux ce qui sème la désunion entre l'homme et son épouse

Selon Jabir (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Iblis place son trône sur la mer. Puis il envoie ses armées à travers le monde. Celui de ses agents qui est le plus proche de lui est celui qui provoque la plus grande corruption. L'un d'eux vient et dit : "J'ai fait cela et cela".
Iblis lui répond : "Tu n'as rien fait".
Puis un autre arrive et rapporte : "Je ne l'ai pas quitter (l'homme) avant que de l'avoir fait divorcer de son épouse".
Iblis lui répond alors : "Oui, toi ! (tu as bien agi)"". (Ahmad)

Or ils ne sont capables de nuire à personne qu'avec la permission d'Allah.

Al-Hassan al-Basri dit : "Allâh leur donne un pouvoir sur certains et ne leur donne aucun pouvoir sur d'autres; ils ne peuvent rien entreprendre sur personne sans la permission d'Allâh comme le dit le Très Haut. Satan incarne le djinn mécréant qui peut avoir pouvoir sur des croyants à cause de leurs péchés et de leur éloignement de la mention du nom d'Allâh et de l'adhésion à Son unicité et la sincérité dans le culte qui Lui est voué. Quant aux serviteurs pieux d'Allah, Satan n'a aucun pouvoir sur eux comme le dit le Très Haut : {Quant à Mes serviteurs, tu n'as aucun pouvoir sur eux. Et ton Seigneur suffit pour les protéger!.} (17/65). Avant l'Islam, les Arabes connaissaient très bien cette affaire et l'invoquaient dans leur poésie. C'est ainsi qu'Al-Aacha assimilait sa chamelle énergique à un fou dans ce vers : "A l'issue d'un voyage nocturne, Elle apparaît comme piquée par un djinn passant"".

136. Dites : "Nous croyons en Allâh et en ce qu'on nous a révélé, et en ce qu'on n'a fait descendre vers Abraham et Ismaël et isaac et Jacob et les Tribus, et en ce qui a été donné à Moïse et à Jésus, et en ce qui a été donné aux prophètes, venant de leur Seigneur : nous ne faisons aucune distinction entre eux. Et à Lui nous sommes Soumis".

Selon Ibn Abbàs (رضي الله عنهما), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) récitait dans les deux unités de prière surérogatoires de l'aube, dans la première : {Dites : "Nous avons cru en Allâh et à ce qui nous a été descendu...}. (2/136). Et dans la deuxième il recitait : {Nous avons cru à Allâh et atteste que nous sommes musulmans}. (3/52)". (Mouslim)

144. Certes nous te voyons tourner le visage en tous sens dans le ciel. Nous te faisons donc orienter vers une direction qui te plaît. Tourne donc ton visage vers la Mosquée sacrée. Où que vous soyez, tournez-y vos visages. Certes, ceux à qui le Livre a été donné savent bien que c'est la vérité venue de leur Seigneur. Et Allâh n'est pas inattentif à ce qu'ils font.

Ibn 'Omar (رضي الله عنهما) a dit : "Le Prophète faisait la prière en direction du Qouds [avec la Ka'ba devant lui] avant que ne descende ce verset : {Certes nous te voyons tourner le visage en tous sens dans le ciel. Nous te faisons donc orienter vers une direction qui te plaît. Tourne donc ton visage vers la Mosquée sacrée.} (2/144). Quand ce verset fût descendu, il prit pour direction la maison sacrée [Al-Ka'ba]. Les gens étaient à Qouba en train de faire la prière du matin [As-Soubh] quand ont vint leur dire : "Cette nuit il fut ordonné au Prophète de changer la direction de prière actuelle pour la Ka'ba. Prenez-la donc pour direction! Leurs visages étaient vers le Chem, il se sont alors retournés vers la Ka'ba [et leur imam s'est déplacé jusqu'à se diriger vers la Ka'ba]"". (Al-Boukhâri, Mouslim n°818, Ahmad, At-Tabarâni, As-Sirâj)

156. qui disent, quand un malheur les atteint : "Certes nous sommes à Allâh, et c'est à Lui que nous retournerons".

Selon Oum Salama (رضي الله عنها) : "J'ai entendu le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) dire : "Toutes les fois que celui qui est frappé d'un malheur dit : "Nous appartenons à Allâh et c'est à Lui que nous devons retourner. Seigneur Allâh! Donne-moi un salaire pour mon malheur et donne-moi en compensation quelque chose de meilleur". Allâh le Très-Haut lui donne un salaire pour son malheur et le lui compense par quelque chose de meilleur". (Mouslim)

Selon Abou Moûsa (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Quand l'esclave d'Allâh perd l'un de ses enfants, Allâh dit à Ses anges : "Avez-vous retiré l'âme du fils d'untel?"
Ils disent : "Oui".
Il dit : "Vous avez donc cueilli le fruit de son cœur?"
Ils disent : "Oui".
Il leur demande : "Qu'a dit alors Mon esclave?"
Ils disent : "Il T'a loué et dit : "Nous appartenons à Allâh et c'est à Lui que nous devons retourner".
Allâh le Très-Haut dit : "Construisez donc pour Mon esclave une maison au Paradis et appelez-la "La maison de la louange"". (At-Tirmidhi)

172. Ô les croyants! Mangez des (nourritures) licites que Nous vous avons attribuées. Et remerciez Allâh, si c'est Lui que vous adorez.

Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) dit : "Ô gens! Allâh est bon et Il n'accepte que ce qui est bon. Allâh a donné aux croyants les mêmes ordres que ceux qu'il a donnés au Messager. Allâh exalté a dit en effet : {Ô Messagers! Mangez de ce qui est permis et agréable et faites du bien} (23/51) et Il a dit:"Ô vous qui avez cru! Mangez des choses bonnes et pures que Nous vous avons données comme subsistance" (2/172). Puis il parla de tel homme qui prolonge son voyage, les cheveux en broussaille et tout couvert de poussière. Il tend cependant les mains vers le ciel en disant : "Seigneur! Seigneur!" alors que son manger est illicite, son boire illicite et qu'il n'a été nourri que de choses illicites. Comment donc exaucerait-Il les vœux d'un tel homme?". (Mouslim)

و عن أبي هريرة رَضِيَ اللَّهُ عَنْهُ قال، قال رَسُول اللَّهِ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّم: <أيها الناس إن اللَّه طيب لا يقبل طيباً، وإن اللَّه أمر المؤمنين بما أمر به المرسلين، فقال تعالى (المؤمنون 51): {يا أيها الرسل كلوا من الطيبات واعملوا صالحاً}. وقال تعالى (البقرة 171): {يا أيها الذين آمنوا كلوا من طيبات ما رزقناكم}. ثم ذكر الرجل يطيل السفر أشعث أغبر يمد يديه إلى السماء: يا رب يا رب، ومطعمه حرام ومشربه حرام وغذي بالحرام فأني يستجاب لذلك؟> رَوَاهُ مُسْلِمٌ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boutiquislamuslima.forumpro.fr
 
Sourate 2 "La Vache" Exégèse Deuxième Partie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sourate 2 : La vache
» Deuxième partie de nuit difficile
» Sourate "At-Tawbah"
» Les Sacrements de baptême : donner un Prénom "en plus" de celui des parents!....
» Sourate 3 : La famille d'Imran (Al-Imran)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PARURE DE LA FEMME SALIHINA :: **3** Dogme :: Tafsir-
Sauter vers: