PARURE DE LA FEMME SALIHINA

Forum
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sourate 2 "La Vache" Exégèse Troisième Partie

Aller en bas 
AuteurMessage
Oum khadija
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1174
Age : 31
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Sourate 2 "La Vache" Exégèse Troisième Partie   Lun 8 Jan 2007 - 15:07

Sourate 2 "La Vache"


184. pendant un nombre déterminé de jours. Quiconque d'entre vous est malade ou en voyage, devra jeûner un nombre égal d'autres jours. Mais pour ceux qui ne pourraient le supporter (qu'avec grande difficulté), il y a une compensation : nourrir un pauvre. Et si quelqu'un fait plus de son propre gré, c'est pour lui; mais il est mieux pour vous de jeûner; si vous saviez!

Salama (qu'Allâh soit satisfait de lui) a dit : "Quand ce verset {Mais pour ceux qui ne pourraient le supporter (qu'avec grande difficulté), il y a une compensation : nourrir un pauvre} fut révélé, il était permis de rompre le jeûne à condition de faire une expiation. Cela dura jusqu'à la révélation du verset suivant qui l'abrogea". (Mouslim n°1931)

187. On vous a permis, la nuit d'as-Siyam, d'avoir des rapports avec vos femmes; elles sont un vêtement pour vous et vous un vêtement pour elles. Allâh sait que vous aviez clandestinement des rapports avec vos femmes. Il vous a pardonné et vous a graciés. Cohabitez donc avec elles, maintenant, et cherchez ce qu'Allâh a prescrit en votre faveur; mangez et buvez jusqu'à ce que se distingue, pour vous, le fil blanc de l'aube du fil noir de la nuit. Puis accomplissez le jeûne jusqu'à la nuit. Mais ne cohabitez pas avec elles pendant que vous êtes en retraite rituelle dans les mosquées. Voilà les lois d'Allah : ne vous en approchez donc pas (pour les transgresser).C'est ainsi qu'Allâh expose aux hommes Ses enseignements, afin qu'ils deviennent pieux.

D'après 'Adî Ibn Hâtim (qu'Allâh soit satisfait de lui), Quand ce verset : {Jusqu'à ce que se distingue, pour vous le fil blanc de l'aube du fil noir de la nuit fut révélé}, 'Adî Ibn Hâtim a dit : "Ô Envoyé d'Allah! Je mets sous mon traversin deux cordelettes, une noire et une blanche pour distinguer l'aube de la nuit".
- "Ton traversin est donc singulièrement large, répondit le Prophète (صلى الله عليه و سلم), le fil noir signifie la noirceur de la nuit et le fil blanc, la blancheur de l'aube". (Mouslim n°1824)

Sahl Ibn Sa'd (qu'Allâh soit satisfait de lui) a dit : Quand ce verset : Mangez et buvez jusqu'à ce que se distingue, pour vous, le fil blanc du fil noir fut révélé, l'homme (voulant jeûner) prenait une cordelette blanche et une autre noire et continuait à manger (et à boire) tant qu'il pouvait distinguer l'une de l'autre. Ce fut alors qu'Allâh abrogea le verset précédent par celui-ci : {le fil blanc de l'aube du fil noir de la nuit} et on comprit alors qu'il s'agissait de la noirceur de la nuit et de la blancheur de l'aube. (Mouslim n°1825)

189. Ils t'interrogent sur les nouvelles lunes - Dis : "Elles servent aux gens pour compter le temps, et aussi pour le Hajj [pèlerinage]. Et ce n'est pas un acte de bienfaisance que de rentrer chez vous par l'arrière des maisons. Mais la bonté pieuse consiste à craindre Allah. Entrer donc dans les maisons par leurs portes. Et craignez Allâh afin que vous réussissiez!".

D'après Al-Barâ' (qu'Allâh soit satisfait de lui), Quand les 'Ansâr accomplissaient le grand pèlerinage (le Hajj) et qu'ils rentraient chez eux, ils n'entraient point par la porte de leur maison, mais par l'arrière. Un homme des 'Ansâr étant rentré chez lui par la porte, on lui en fit le reproche et c'est alors que fut révélé ce verset : {Et ce n'est pas un acte de bienfaisance que de rentrer chez vous par l'arrière des maisons}. (Mouslim n°5351)

195. Et dépensez dans le sentier d'Allâh. Et ne vous jetez pas par vos propres mains dans la destruction. Et faite le bien. Car Allâh aime les bienfaisants.

Un homme parmi les musulmans, s'est jeté au milieu de la rangée romaine, les gens ont alors crié et ont dit : SoubhannAllah, il court à sa perte de par sa propre volonté ?! Abû Ayyub s'est alors levé, et dit : "ô gens vous interprétez mal ce verset (allusion au verset 195 de La Vache), mais ce verset est descendu sur nous les Ansars, lorsqu'Allah à élevé l'islam, et que ses adeptes ont augmenté, certains se sont dits sans que le Messager d'Allah le sache : nous avons perdu notre argent, et Allah a élevé l'islam et ses adeptes sont devenus nombreux, si on peut rattraper ce que nous avons perdu comme argent…. Alors Allah a descendu sur son prophète ce verset …. (At-Tirmidhi n°2898 qui l'a authentifié, et Abou Dawoud n°2151)

Ahmed rapporte d'après Abu Ishaq : "J'ai demandé à Al Bara : un homme se jetant vers les associateurs, s'est il jeté lui-même vers sa propre destruction ? Non, répondit-il, car Allah a envoyé Son messager et lui a dit : Alors, combats dans le sentier d'Allah, tu n'es responsable que de toi-même mais ceci est plutôt dans les dépenses".

Ibn Hazm rapporte lui-même dans son mouhalla selon Abou Ishaq assabi'i : j'ai entendu un homme demander à Al bara ben 'azeb: "que pense-tu d'un homme qui attaque un contingent, au nombre de 1000, s'est-il jeté dans sa propre destruction ? Non, dit Al Bara, mais sa destruction consiste à ce qu'un homme commette un péché, et qu'il se tue de ses propres mains, en disant : pas de repentir pour moi."

198. Ce ne sera nullement pour vous un péché de rechercher quelque bienfait de la part de votre Seigneur

Ibn 'Abbàs (رضي الله عنهما), a dit : "'Oukàdh, Mijanna et Dhoulmajâz étaient des marchés avant l'Islam. Leurs habitants craignaient de commettre un péché en exerçant leur commerce durant les mois du pèlerinage. C'est alors que descendit le verset suivant : {Ce ne sera nullement pour vous un péché de rechercher quelque bienfait de la part de votre Seigneur} (2/198) dans les mois du pèlerinage". (Al-Boukhâri)

199. Ensuite déferlez par où les gens déferlèrent, et demandez pardon à Allah. Car Allâh est Pardonneur et Miséricordieux.

'Aïcha (qu'Allâh soit satisfait d'elle) a dit : "Les Qoraychites et tous ceux qui suivaient leur religion, faisaient halte à Al-Muzdalifa et on les appelait "Al-Hums" (les forcenés, parce qu'ils s'attachaient enfièvrement à leur religion), tandis que tous les autres Arabes faisaient station à 'Arafa. A l'avènement de l'Islam, Allâh -à Lui la puissance et la gloire- ordonna à Son Prophète (صلى الله عليه و سلم) de faire station à 'Arafa puis d'en déferler, et ce conformément à cette parole divine : {Ensuite, déferlez par où les gens déferlèrent}" (Mouslim n°2140)

201. Et il est des gens qui disent : "Seigneur! Accorde nous une belle part ici-bas, et une belle part aussi dans l'au-delà; et protège-nous du châtiment du Feu!".

D'après Anas (qu'Allâh soit satisfait de lui), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) rendit visite à un musulman qui s'était affaibli jusqu'à ce qu'il fut devenu comme un poulet. Alors le Prophète (صلى الله عليه و سلم) dit : "Est-ce que tu faisais une invocation précise ou une certaine requête (à Allah)?".
Et l'homme répondit : "Oui! Je disais : Seigneur! Si jamais Tu me préserves un châtiment dans l'au-delà, anticipe-le-moi ici-bas (estimant une horreur atténuée)".
Sur ce, le Prophète (صلى الله عليه و سلم) dit : "Gloire et pureté à Allah! Tu ne peux pas le supporter. Pourquoi donc ne dis-tu pas : {Seigneur! Accorde-nous belle part ici-bas et belle part aussi dans l'au-delà; et protège-nous du châtiment du Feu} Puis le Prophète invoqua Allâh en sa faveur et l'homme fut guéri. (Mouslim n°4853)

203. Et invoquez Allâh pendant un nombre de jours déterminés. Ensuite, il n'y a pas de péché, pour qui se comporte en piété, à partir au bout de deux jours, à s'attarder non plus. Et craignez Allah. Et sachez que c'est vers Lui que vous serez rassemblés.

Et invoquez Allâh pendant un nombre de jours déterminés.

Il s'agit dans ce verset des jours de Tashriq (11e, le 12e et le 13e jours de Dhoul Hijja) d'après Ibn 'Omar et la plupart des savants.

223. Vos épouses sont pour vous un champ de lAbour ; allez à votre champ comme vous le voulez et oeuvrez pour vous-mêmes à l'avance. Craignez Allâh et sachez que vous le rencontrerez. Et fais gracieuses annonces aux croyants !

Jâbir (qu'Allâh soit satisfait de lui) a dit : Les juifs prétendaient que quand l'homme entreprenait des rapports charnels avec sa femme (à travers son vagin mais) en se tenant derrière elle, l'enfant, fruit de cette union, sera louche. C'est pourquoi ce verset fut révélé : {Vos épouses sont pour vous un champ de lAbour (lieu de productivité comme le champ); allez à votre champ comme (et quand) vous le voulez...} (Mouslim n°2592)

Une femme auxiliaire demanda au Prophète ce qu'il en était de l'homme qui se positionne derrière sa femme pour la pénétrer par-devant. Il lui récita alors le verset : "Vos épouses sont pour vous un champ de lAbour; allez à votre champ comme vous le voulez.", en précisant que cela devait se faire uniquement dans le vagin.

Un jour, `Umar dit au Prophète : "Ô Messager d'Allâh, je suis perdu !"
Il lui demanda : "Et qu'est-ce qui t'a perdu ?"
`Umar répondit : "J'ai changé de destination hier soir - signifiant par-là qu'il s'était positionné derrière son épouse pour la pénétrer par-devant."
Le Prophète garda le silence et ne dit rien, jusqu'à la révélation du verset susmentionné. Il lui dit alors : "Positionne-toi par-devant ou par-derrière, mais fais attention à la période des règles."

228. Et les femmes divorcées doivent observer un délai d'attente de trois menstrues; et il ne leur est pas permis de taire ce qu'Allâh a créé dans leurs ventres, si elles croient en Allâh et au Jour dernier. Et leurs époux seront plus en droit de les reprendre pendant cette période, s'ils veulent la réconciliation. Quant à elles, elles ont des droits équivalents à leurs obligations, conformément à la bienséance. Mais les hommes ont cependant une prédominance sur elles. Et Allâh est Puissant et Sage.

Quant à elles, elles ont des droits équivalents à leurs obligations, conformément à la bienséance. Mais les hommes ont cependant une prédominance sur elles.

Ibn Abbâs disait : "J'aime m'embellir pour mon épouse comme j'aime qu'elle s'embellisse pour moi, car Allâh (تعالى) a dit : {Et elles ont des droits, comparables aux devoirs qu'elles ont, dans la bienséance} (2/228). Je n'aimerais pas exiger tous mes droits, car Allâh en a parlé en disant : {Et les hommes ont un degré sur elles} (2/228)". (Tafsîr at-Tabarî)

Ibn Abbâs a dit : "Le degré que Allâh a évoqué dans ce verset est que l'homme passe sur certains de ses droits dont son épouse ne s'acquitterait pas, tout en s'acquittant, lui, de tous ses devoirs vis-à-vis d'elle". (Tafsîr at-Tabarî)

232. Et quand vous divorcez d'avec vos épouses, et que leur délai expire, alors ne les empêchez pas de renouer avec leurs époux, s'ils s'agréent l'un l'autre, et conformément à la bienséance. Voilà à quoi est exhorté celui d'entre vous qui croit en Allâh et au Jour dernier. Ceci est plus décent et plus pur pour vous. Et Allâh sait, alors que vous ne savez pas.

Ma'qal Ibn Yassar (رضي الله عنه)a dit : "J'ai marié une de mes soeurs à un homme qui divorça d'elle jusqu'a ce que dépasse son délai de viduité, puis il revient me la redemander en mariage, et je lui ait dit : "Je te l'ai marié, je t'ai honoré puis tu la divorcé et tu viens me la redemander, par Allâh elle ne reviendra plus jamais à toi." Et c'était (le prétendant) un homme bien, et la femme voulait retourner avec lui. Allâh descendit ce verset-ci. Je dis alors au Prophète (صلى الله عليه وسلم) : "Maintenant je le fais...", puis je lui ai donné en mariage à cet homme".

Dans une autre version il est dit qu'après la descente du verset, Ma'qal dit : "J'écoute et j'obéis à mon seigneur...". (Al-Boukhâri)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boutiquislamuslima.forumpro.fr
 
Sourate 2 "La Vache" Exégèse Troisième Partie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sourate 2 : La vache
» Sourate "At-Tawbah"
» Développement des chakras avec des pierres "clés"
» Sourate 3 : La famille d'Imran (Al-Imran)
» C'est quoi "UN PROPHETE" ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PARURE DE LA FEMME SALIHINA :: **3** Dogme :: Tafsir-
Sauter vers: