PARURE DE LA FEMME SALIHINA

Forum
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sourate 111 "Les fibres" Exégèse

Aller en bas 
AuteurMessage
Oum khadija
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1174
Age : 31
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Sourate 111 "Les fibres" Exégèse   Sam 13 Jan 2007 - 0:17

Les circonstances de la révélation de cette sourate

D'après Ibn 'Abbâs (رضي الله عنه) : Lorsque fut révélé ce verset : {Et avertis les gens qui te sont les plus proches} le Prophète (paix et bénédiction d'Allah soient sur lui) se dirigea vers le mont As-Safâ et l'escalade, puis poussa un cri d'avertissement. Les gens se demandèrent alors qui appelait ainsi. Connaissant que c'était Muhammad, ils allèrent le retrouver.
- Hé! les Banû untel! Hé! les Banû untel! Hé! les Banû untel! Hé les Banû 'Abd Manâf! Hé! les Banû 'Abd Al-Muttalib. Quand ils s'étaient tous assemblés, le Prophète leur dit : "Eh bien! Figurez-vous que je vous annonce qu'il y a au pied de cette montagne des cavaliers qui veulent vous attaquer, me croiriez-vous?".
- "Certes oui, répondirent-ils, car, tu n'as jamais menti".
- "Eh bien! reprit-il, je vous avertis que vous êtes menacés d'un châtiment terrible".
- "Que tu périsses!, s'écria Abou Lahab, est-ce pour cela que tu nous as rassemblés?".
C'est alors que fut révélé ce verset : {Que périssent les deux mains de Abou Lahab}, et en fait, il périt. (Mouslim n°307)

1. Sa fortune ne lui sert à rien, ni ce qu'il a acquis

Quand l'Envoyé appela son peuple à croire en Allah, Abu Lahab a dit : "Si ce que dit mon neveu est vrai, le Jour de la résurrection je donne en rançon ma fortune et ma progéniture pour éviter le châtiment." Alors Allâh fit descendre ce verset.

2. de même sa femme, la porteuse de bois

d'après Ibn Abbas : "A la suite de la révélaton de : Que périssent les deux mains d' Aboû Lahab et que lui-même périsse.», la femme d'Abou Lahab vint alors qu'Abou Bakr était assis aux côtés du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) Abou Bakr dit à ce dernier : si tu t'écartais un peu afin qu'elle ne puisse te nuire,ô Messager d'Allâh .
"On s'interposera entre elle et moi .",fit remarquer le Prophète Quand elle arriva près d'Abou Bakr, elle lui dit :
- "Ton compagnon nous a dénigré , ô Abou Bakr
- "Non, au nom de cet édifice, il n'est pas un poète et n'essaie pas de s'y exercer."
- Toi, tu le crois."
Quand elle repartit, Abou Bakr (رضي الله عنه) dit au Prophète :
- "N'a -t-elle pas vu?"
- Non, un ange n'avait cessé de me cacher jusqu'à son départ." (al-Bazzar dans son Mousnad 1/68. Il en dit : sa chaîne de transmission est "belle". Ce que confirme Ibn Hajar dans Fath al-Bari 8/958)

Elle ne faisait que médire (Mujâhid, Ikrima)

elle jetait des épines sur le chemin de l'Envoyé (Ibn Abbâs, ad-Dahhâk)

3. à son cou, une corde de fibres

La corde de fibres sera de feu (Mujâhid)

Saïd ben al Musayb : elle avait un collier splendide. Alors elle a dit : "Sûr que je le dépenserai contre Muhammad." C'est pourquoi Allâh lui mettra à la place une corde de fibres au cou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boutiquislamuslima.forumpro.fr
 
Sourate 111 "Les fibres" Exégèse
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sourate "At-Tawbah"
» miracle dans sourat 111 "Al-Masad - Les fibres "
» C'est quoi "UN PROPHETE" ?
» El Corán - ???? ???????? - Surat "La Hendidura "
» Sourate Ma-'îdah (5)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PARURE DE LA FEMME SALIHINA :: **3** Dogme :: Tafsir-
Sauter vers: