PARURE DE LA FEMME SALIHINA

Forum
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le sacrifice de celui dont on ignore sa croyance ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oum khadija
Admin
Admin


Nombre de messages : 1174
Age : 29
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Le sacrifice de celui dont on ignore sa croyance ...   Jeu 5 Avr 2007 - 18:14

Le sacrifice de celui dont on ignore sa croyance ...


As-salâmu ‘alaykum wa rahmatu-llâhi wa barakâtuh.
Le mardi 24 Safar 1428 H..


Question :
Est-il autorisé de manger [la viande] du sacrifice de celui dont la croyance (‘aqîdah) est inconnue, qui légalise (yastahill) les péchés (ma’sîyyah) en sachant qu’ils sont prohibés et dont on sait de lui qu’il invoque les djinns sans intention [réelle] ?

Réponse du noble Chaykh ‘Abdu-l’Azîz Ibn ‘Abd-Allâh Ibn Bâz –rahimahu-llâh- :S’il n’est pas connu comme étant polythéiste (muchrik) alors son sacrifice (dhabîhah) est licite (halâl) s’il est musulman attestant qu’il n’y a pas de divinité à part Allâh et que Muhammad est le Messager d’Allâh et que rien n’est connu de lui supposant être de la mécréance (kufrah) ; son sacrifice sera [donc] légal (halâl) sauf s’il s’est révélé de lui quelque chose relatif au polythéisme (chirk) comme l’invocation des djinns, celle des défunts et [la recherche] du secours en eux ; cela constitue un type de grand polythéisme (chirku-lakbar) : [Dans ce cas là,] son sacrifice ne devra pas être consommé. Comme exemple d’invocations [adressées aux] djinns : « faites cela, ils ont fait ceci, donnez-moi cela, faites à untel cela… » et ainsi que celui qui invoque les habitants des tombes (morts /ashâbu-lqubûr), invoque les anges en implorant leur secours (istighâthah), leur destine des vœux… tout ceci est du grand polythéisme. Nous demandons à Allâh le salut et la protection [de cela].
Quant aux péchés (al-ma’âsî), [ils ne génèrent pas] l’interdiction de manger du sacrifice (dhabîhah) de celui qui s’adonne à [leur pratique] (yata’âtâ)… tant qu’il ne les autorise pas alors [sa consommation] est autorisée s’il la sacrifie selon les prescriptions de la Législation [Islâmiques] (ach-char’). Quant à celui qui rend permis les péchés (yastahill), celui-là est considéré comme mécréant (kâfir) ; [comme celui qui] autorise la fornication (az-zinâ), [les boissons] alcoolisées (al-khamr), l’usure (ar-ribâ-), l’ingratitude (désobéissance) [envers] les parents (‘uqûqu-lwâlidayn), le faux témoignage (chahâdatu-zzûr) et ainsi que les interdits sur lesquels il y a unanimité (mudjamma’) chez les musulmans.
Nous demandons à Allâh la préservation de tout ce qui peux susciter Sa colère.

______________________
Traduction : MUKHLISÛN
Source de l’article : http://mukhlisun.over-blog.com/article-6000773.html
Source de la fatwah : http://www.sahab.com/go/fatwa.php?id=563&query=ذبيحه

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boutiquislamuslima.forumpro.fr
 
Le sacrifice de celui dont on ignore sa croyance ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» «Heureux les coeurs purs...» (NUIT DE L'ESPRIT)
» Conseil pour celui dont la foi à baissé et pense à retourner en arrière ?
» 3 cartes dont j'ignore la signification
» Qui ignore l'histoire est condamné à la revivre.
» Le sacrifice humain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PARURE DE LA FEMME SALIHINA :: **4** Dogme :: Fatawas diverses-
Sauter vers: