PARURE DE LA FEMME SALIHINA

Forum
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-17%
Le deal à ne pas rater :
TOSHIBA 43UA3A63DG TV 4K UHD – 43″
305.99 € 369.99 €
Voir le deal
anipassion.com

 

 Le ghusl de la femme après un rapport sexuel

Aller en bas 
AuteurMessage
Oum khadija
Admin
Admin
Oum khadija

Nombre de messages : 1174
Age : 32
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 18/12/2006

Le ghusl de la femme après un rapport sexuel Empty
MessageSujet: Le ghusl de la femme après un rapport sexuel   Le ghusl de la femme après un rapport sexuel Icon_minitimeLun 25 Déc 2006 - 18:41

Le ghusl de la femme après un rapport sexuel



et sa différence avec le ghusl à l’arrêt des menstrues



page 44







Question :





Y a t-il une différence entre la purification majeure de l’homme et de la femme suscitée par un rapport sexuel ?


Est-ce que la femme doit dénouer ses cheveux, ou lui suffit-elle de verser sur ses cheveux trois fois la quantité d’eau contenue dans le creux de sa main comme cité dans le hadith ? Enfin, y a t-il une différence entre la purification majeure suscitée par un rapport sexuel et celle suscitée par l’arrêt des menstrues ?








Réponse du comité permanent des savants de l’IFTA d’Arabie Saoudite :





Il n’y a pas de différences entre l’homme et la femme, dans la manière de se purifier après un rapport sexuel. Il ne leur est pas nécessaire, à tous deux, de dénouer leurs cheveux. Il leur suffit de verser sur leurs cheveux trois fois la quantité d’eau contenue dans le creux de leurs mains, puis de verser de l’eau sur tout leur corps et ceci, en référence au hadith de Oum Salama, qu’Allah l’agrée. Elle a demandé au prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) : « Je suis une femme qui tresse mes cheveux, dois-je les dénouer pour l’ablution majeure suscitée par un rapport sexuel ? »


Le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) lui répondit : « Non, il te suffit de verser sur ta tête trois fois la quantité d’eau contenue dans le creux de ta main, puis de verser de l’eau sur tout ton corps et ainsi, tu seras purifiée. » (rapporté par Muslim)





Et dans le cas où il y aurait sur la tête de l’homme ou de la femme un produit tel que du jujubier (sidr) ou de la teinture (khidab) ou autre chose de similaire, qui ne permettrait pas à l’eau d’atteindre l’épiderme, il est alors impératif de retirer ce produit. Par contre s’il n’est pas épais et n’empêche pas l’arrivée de l’eau jusqu’à l’épiderme, il n’est alors pas nécessaire de le retirer.





Quant à l’ablution majeure de la femme due à l’arrêt des menstrues, les opinions divergent sur l’obligation de dénouer les cheveux pour cette lotion. L’avis correct est qu’il ne lui est pas nécessaire de les dénouer, selon certaines versions du hadithde Oum Salama, qu’Allah l’agrée, rapportées par Muslim : elle dit au prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) : « Je suis une femme qui tresse mes cheveux, dois-je les dénouer pour l’ablution majeure suscitée par l’arrêt des règles, de même que pour l’ablution majeure suscitée par un rapport sexuel ? »


Le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) : « Non, il te suffit de verser sur ta tête trois fois la quantité d’eau contenue dans le creux de ta main, puis de verser de l’eau sur tout ton corps et ainsi, tu seras purifiée. »





Cette version exprime la non-obligation de dénouer les cheveux lors de l’ablution majeure suscitée par l’arrêt des règles ou un rapport sexuel. Néanmoins, par précaution et pour s’éloigner des divergences, il lui est conseillé de dénouer ses cheveux lors de l’ablution majeure due à l’arrêt de ses règles.





Et la réussite vient d’Allah…

Tiré du site salafis de l'est
Revenir en haut Aller en bas
https://boutiquislamuslima.forumpro.fr
 
Le ghusl de la femme après un rapport sexuel
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PARURE DE LA FEMME SALIHINA :: Tout sur la femme :: Fatawas sur la femme-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser